Rachmaninov / Brahms

avec la violoncelliste Nil Kocamangil : https://www.youtube.com/watch?v=7-lj-WItWKA&t=1953

 

Virginie Déjos est pianiste chef de chant au Staatsoper de Stuttgart. Elle a également travaillé à l'Opéra de Lübeck, avec le Choeur de Radio France ou au Théâtre des Champs Élysées sous la direction de chefs tels que Cornelius Meister, Sofi Janin, Alexandre Myrat, Marc Trautmann, Denis Rouger, Ryusuke Numaijiri, Claude Raymond, Titus Engel... et les metteurs en scène Sandra Leupold, Peter Konwitschny, Olivier Dhénin, Jochen Biganzoli, Christiane Pohle...
Virginie DĂ©jos dĂ©bute la musique au conservatoire de Bordeaux oĂą elle obtient dès l'âge de quartorze ans une une mĂ©daille d'or en piano et en musique de chambre ainsi que le DEM mention très bien. Deux ans plus tard, deux mĂ©dailles d'honneur de la ville de Bordeaux lui sont dĂ©cernĂ©es mention très bien Ă  l'unanimitĂ© avec les fĂ©licitations du jury en piano et en musique de chambre Ă  l'issue du cycle de perfectionnement. 
Elle étudie ensuite le piano au Conservatoire Royal de Bruxelles dans la classe de Evgeny Mogilevski (Master avec grande distinction, première nommée à l'épreuve du concerto) et la direction d'orchestre à l'École Normale de Musique Paris (diplôme dans la classe de Dominique Rouits). Elle soutient un doctorat en musicologie à Paris 4-Sorbonne sous la direction de Danielle Cohen-Levinas. Pendant son doctorat, elle suivra le séminaire des Archives Husserl à l'Ecole Normale Supérieure et sera chargée de cours à Paris 4- Sorbonne.
Elle reçoit lors de master-classes les conseils d'Elisabeth Leonskaja, Muza Rubackyte, Jean-Claude Pennetier et Michel Beroff pour le piano, Claire Gibault pour la direction d'orchestre et Janine Reiss pour la direction de chant. 
Elle est lauréate de plusieurs concours de piano dont le concours international Alexandre Scriabine, le concours d'Île-de-France de Maisons-Laffitte et le concours international de Lied et mélodie de Gordes en duo avec la soprano Déborah Attal. Elle est boursière 2016 du Cercle Wagner de Paris.
Elle se tourne vers la direction de chant en rencontrant la grande mezzo-soprano française Nadine Denize et en accompagnant ses master-classes de chant Ă  la Schola Cantorum de Paris et dans plusieurs festivals en France et en Belgique. 
Virginie DĂ©jos a dirigĂ© plusieurs concerts symphoniques et avec choeur Ă  Paris (Choeur Harmonia et Orchestre Lyrique de Paris, crĂ©ation du Requiem de RĂ©mi Guillard Ă  l'Eglise de la Madeleine...) et les opĂ©ras de Benjamin Britten (The little Sweep), de Kurt Weil (Der Jasager) mis en scène par Olivier DhĂ©nin au Théâtre de Rochefort et das Rheingold de Wagner (AcadĂ©mie lyrique de VendĂ´me, mise en scène Pierre Thirion-Vallet). 
Elle se produit rĂ©gulièrement en rĂ©cital ou en concert de musique de chambre avec des musiciens tels que Pierre-François Truys, Kanae Endo, Nil Kocamangil, Vincent Lucas, Hans Roelofsen et de nombreux chanteurs parmi lesquels Soanny Fay, Vincent Delhoume, CĂ©line Mellon, Wioletta Hebrowska... 
Elle joue les parties de piano et de clavecin au sein de l'orchestre de l'Opéra de Stuttgart.

 

Virginie Déjos est pianiste chef de chant au Staatsoper de Stuttgart. Elle a également travaillé à l'Opéra de Lübeck, avec le Choeur de Radio France ou au Théâtre des Champs Élysées sous la direction de chefs tels que Cornelius Meister, Sofi Janin, Alexandre Myrat, Marc Trautmann, Denis Rouger, Ryusuke Numaijiri, Claude Raymond, Titus Engel... et les metteurs en scène Sandra Leupold, Peter Konwitschny, Olivier Dhénin, Jochen Biganzoli, Christiane Pohle...
Virginie DĂ©jos dĂ©bute la musique au conservatoire de Bordeaux oĂą elle obtient dès l'âge de quartorze ans une une mĂ©daille d'or en piano et en musique de chambre ainsi que le DEM mention très bien. Deux ans plus tard, deux mĂ©dailles d'honneur de la ville de Bordeaux lui sont dĂ©cernĂ©es mention très bien Ă  l'unanimitĂ© avec les fĂ©licitations du jury en piano et en musique de chambre Ă  l'issue du cycle de perfectionnement. 
Elle étudie ensuite le piano au Conservatoire Royal de Bruxelles dans la classe de Evgeny Mogilevski (Master avec grande distinction, première nommée à l'épreuve du concerto) et la direction d'orchestre à l'École Normale de Musique Paris (diplôme dans la classe de Dominique Rouits). Elle soutient un doctorat en musicologie à Paris 4-Sorbonne sous la direction de Danielle Cohen-Levinas. Pendant son doctorat, elle suivra le séminaire des Archives Husserl à l'Ecole Normale Supérieure et sera chargée de cours à Paris 4- Sorbonne.
Elle reçoit lors de master-classes les conseils d'Elisabeth Leonskaja, Muza Rubackyte, Jean-Claude Pennetier et Michel Beroff pour le piano, Claire Gibault pour la direction d'orchestre et Janine Reiss pour la direction de chant. 
Elle est lauréate de plusieurs concours de piano dont le concours international Alexandre Scriabine, le concours d'Île-de-France de Maisons-Laffitte et le concours international de Lied et mélodie de Gordes en duo avec la soprano Déborah Attal. Elle est boursière 2016 du Cercle Wagner de Paris.
Elle se tourne vers la direction de chant en rencontrant la grande mezzo-soprano française Nadine Denize et en accompagnant ses master-classes de chant Ă  la Schola Cantorum de Paris et dans plusieurs festivals en France et en Belgique. 
Virginie DĂ©jos a dirigĂ© plusieurs concerts symphoniques et avec choeur Ă  Paris (Choeur Harmonia et Orchestre Lyrique de Paris, crĂ©ation du Requiem de RĂ©mi Guillard Ă  l'Eglise de la Madeleine...) et les opĂ©ras de Benjamin Britten (The little Sweep), de Kurt Weil (Der Jasager) mis en scène par Olivier DhĂ©nin au Théâtre de Rochefort et das Rheingold de Wagner (AcadĂ©mie lyrique de VendĂ´me, mise en scène Pierre Thirion-Vallet). 
Elle se produit rĂ©gulièrement en rĂ©cital ou en concert de musique de chambre avec des musiciens tels que Pierre-François Truys, Kanae Endo, Nil Kocamangil, Vincent Lucas, Hans Roelofsen et de nombreux chanteurs parmi lesquels Soanny Fay, Vincent Delhoume, CĂ©line Mellon, Wioletta Hebrowska... 
Elle joue les parties de piano et de clavecin au sein de l'orchestre de l'Opéra de Stuttgart.

 

Virginie Déjos est pianiste chef de chant au Staatsoper de Stuttgart. Elle a également travaillé à l'Opéra de Lübeck, avec le Choeur de Radio France ou au Théâtre des Champs Élysées sous la direction de chefs tels que Cornelius Meister, Sofi Janin, Alexandre Myrat, Marc Trautmann, Denis Rouger, Ryusuke Numaijiri, Claude Raymond, Titus Engel... et les metteurs en scène Sandra Leupold, Peter Konwitschny, Olivier Dhénin, Jochen Biganzoli, Christiane Pohle...
Virginie DĂ©jos dĂ©bute la musique au conservatoire de Bordeaux oĂą elle obtient dès l'âge de quartorze ans une une mĂ©daille d'or en piano et en musique de chambre ainsi que le DEM mention très bien. Deux ans plus tard, deux mĂ©dailles d'honneur de la ville de Bordeaux lui sont dĂ©cernĂ©es mention très bien Ă  l'unanimitĂ© avec les fĂ©licitations du jury en piano et en musique de chambre Ă  l'issue du cycle de perfectionnement. 
Elle étudie ensuite le piano au Conservatoire Royal de Bruxelles dans la classe de Evgeny Mogilevski (Master avec grande distinction, première nommée à l'épreuve du concerto) et la direction d'orchestre à l'École Normale de Musique Paris (diplôme dans la classe de Dominique Rouits). Elle soutient un doctorat en musicologie à Paris 4-Sorbonne sous la direction de Danielle Cohen-Levinas. Pendant son doctorat, elle suivra le séminaire des Archives Husserl à l'Ecole Normale Supérieure et sera chargée de cours à Paris 4- Sorbonne.
Elle reçoit lors de master-classes les conseils d'Elisabeth Leonskaja, Muza Rubackyte, Jean-Claude Pennetier et Michel Beroff pour le piano, Claire Gibault pour la direction d'orchestre et Janine Reiss pour la direction de chant. 
Elle est lauréate de plusieurs concours de piano dont le concours international Alexandre Scriabine, le concours d'Île-de-France de Maisons-Laffitte et le concours international de Lied et mélodie de Gordes en duo avec la soprano Déborah Attal. Elle est boursière 2016 du Cercle Wagner de Paris.
Elle se tourne vers la direction de chant en rencontrant la grande mezzo-soprano française Nadine Denize et en accompagnant ses master-classes de chant Ă  la Schola Cantorum de Paris et dans plusieurs festivals en France et en Belgique. 
Virginie DĂ©jos a dirigĂ© plusieurs concerts symphoniques et avec choeur Ă  Paris (Choeur Harmonia et Orchestre Lyrique de Paris, crĂ©ation du Requiem de RĂ©mi Guillard Ă  l'Eglise de la Madeleine...) et les opĂ©ras de Benjamin Britten (The little Sweep), de Kurt Weil (Der Jasager) mis en scène par Olivier DhĂ©nin au Théâtre de Rochefort et das Rheingold de Wagner (AcadĂ©mie lyrique de VendĂ´me, mise en scène Pierre Thirion-Vallet). 
Elle se produit rĂ©gulièrement en rĂ©cital ou en concert de musique de chambre avec des musiciens tels que Pierre-François Truys, Kanae Endo, Nil Kocamangil, Vincent Lucas, Hans Roelofsen et de nombreux chanteurs parmi lesquels Soanny Fay, Vincent Delhoume, CĂ©line Mellon, Wioletta Hebrowska... 
Elle joue les parties de piano et de clavecin au sein de l'orchestre de l'Opéra de Stuttgart.

Virginie Déjos est pianiste chef de chant au Staatsoper de Stuttgart. Elle a également travaillé à l'Opéra de Lübeck, avec le Choeur de Radio France ou au Théâtre des Champs Élysées sous la direction de chefs tels que Cornelius Meister, Sofi Janin, Alexandre Myrat, Marc Trautmann, Denis Rouger, Ryusuke Numaijiri, Claude Raymond, Titus Engel... et les metteurs en scène Sandra Leupold, Peter Konwitschny, Olivier Dhénin, Jochen Biganzoli, Christiane Pohle...

 

Virginie Déjos débute la musique au conservatoire de Bordeaux où elle obtient dès l'âge de quartorze ans une une médaille d'or en piano et en musique de chambre ainsi que le DEM mention très bien. Deux ans plus tard, deux médailles d'honneur de la ville de Bordeaux lui sont décernées mention très bien à l'unanimité avec les félicitations du jury en piano et en musique de chambre à l'issue du cycle de perfectionnement.

 

Elle étudie ensuite le piano au Conservatoire Royal de Bruxelles dans la classe de Evgeny Mogilevski (Master avec grande distinction, première nommée à l'épreuve du concerto) et la direction d'orchestre à l'École Normale de Musique Paris (diplôme dans la classe de Dominique Rouits). Elle soutient un doctorat en musicologie à Paris 4-Sorbonne sous la direction de Danielle Cohen-Levinas. Pendant son doctorat, elle suivra le séminaire des Archives Husserl à l'Ecole Normale Supérieure et sera chargée de cours à Paris 4- Sorbonne.

 

Elle reçoit lors de master-classes les conseils d'Elisabeth Leonskaja, Muza Rubackyte, Jean-Claude Pennetier et Michel Beroff pour le piano, Claire Gibault pour la direction d'orchestre et Janine Reiss pour la direction de chant.

 

Elle est lauréate de plusieurs concours de piano dont le concours international Alexandre Scriabine, le concours d'Île-de-France de Maisons-Laffitte et le concours international de Lied et mélodie de Gordes en duo avec la soprano Déborah Attal. Elle est boursière 2016 du Cercle Wagner de Paris.

 

Elle se tourne vers la direction de chant en rencontrant la grande mezzo-soprano française Nadine Denize et en accompagnant ses master-classes de chant à la Schola Cantorum de Paris et dans plusieurs festivals en France et en Belgique.

 

Virginie Déjos a dirigé plusieurs concerts symphoniques et avec choeur à Paris (Choeur Harmonia et Orchestre Lyrique de Paris, création du Requiem de Rémi Guillard à l'Eglise de la Madeleine...) et les opéras de Benjamin Britten (The little Sweep), de Kurt Weil (Der Jasager) mis en scène par Olivier Dhénin au Théâtre de Rochefort et das Rheingold de Wagner (Académie lyrique de Vendôme, mise en scène Pierre Thirion-Vallet).

Elle se produit régulièrement en récital ou en concert de musique de chambre avec des musiciens tels que Pierre-François Truys, Kanae Endo, Nil Kocamangil, Vincent Lucas, Hans Roelofsen et de nombreux chanteurs parmi lesquels Soanny Fay, Vincent Delhoume, Céline Mellon, Wioletta Hebrowska...

Elle joue les parties de piano et de clavecin au sein de l'orchestre de l'Opéra de Stuttgart.

 

 

 

 

Virginie Déjos est pianiste chef de chant au Staatsoper de Stuttgart. Elle a également travaillé à l'Opéra de Lübeck, avec le Choeur de Radio France ou au Théâtre des Champs Élysées sous la direction de chefs tels que Cornelius Meister, Sofi Janin, Alexandre Myrat, Marc Trautmann, Denis Rouger, Ryusuke Numaijiri, Claude Raymond, Titus Engel... et les metteurs en scène Sandra Leupold, Peter Konwitschny, Olivier Dhénin, Jochen Biganzoli, Christiane Pohle...
Virginie DĂ©jos dĂ©bute la musique au conservatoire de Bordeaux oĂą elle obtient dès l'âge de quartorze ans une une mĂ©daille d'or en piano et en musique de chambre ainsi que le DEM mention très bien. Deux ans plus tard, deux mĂ©dailles d'honneur de la ville de Bordeaux lui sont dĂ©cernĂ©es mention très bien Ă  l'unanimitĂ© avec les fĂ©licitations du jury en piano et en musique de chambre Ă  l'issue du cycle de perfectionnement. 
Elle étudie ensuite le piano au Conservatoire Royal de Bruxelles dans la classe de Evgeny Mogilevski (Master avec grande distinction, première nommée à l'épreuve du concerto) et la direction d'orchestre à l'École Normale de Musique Paris (diplôme dans la classe de Dominique Rouits). Elle soutient un doctorat en musicologie à Paris 4-Sorbonne sous la direction de Danielle Cohen-Levinas. Pendant son doctorat, elle suivra le séminaire des Archives Husserl à l'Ecole Normale Supérieure et sera chargée de cours à Paris 4- Sorbonne.
Elle reçoit lors de master-classes les conseils d'Elisabeth Leonskaja, Muza Rubackyte, Jean-Claude Pennetier et Michel Beroff pour le piano, Claire Gibault pour la direction d'orchestre et Janine Reiss pour la direction de chant. 
Elle est lauréate de plusieurs concours de piano dont le concours international Alexandre Scriabine, le concours d'Île-de-France de Maisons-Laffitte et le concours international de Lied et mélodie de Gordes en duo avec la soprano Déborah Attal. Elle est boursière 2016 du Cercle Wagner de Paris.
Elle se tourne vers la direction de chant en rencontrant la grande mezzo-soprano française Nadine Denize et en accompagnant ses master-classes de chant Ă  la Schola Cantorum de Paris et dans plusieurs festivals en France et en Belgique. 
Virginie DĂ©jos a dirigĂ© plusieurs concerts symphoniques et avec choeur Ă  Paris (Choeur Harmonia et Orchestre Lyrique de Paris, crĂ©ation du Requiem de RĂ©mi Guillard Ă  l'Eglise de la Madeleine...) et les opĂ©ras de Benjamin Britten (The little Sweep), de Kurt Weil (Der Jasager) mis en scène par Olivier DhĂ©nin au Théâtre de Rochefort et das Rheingold de Wagner (AcadĂ©mie lyrique de VendĂ´me, mise en scène Pierre Thirion-Vallet). 
Elle se produit rĂ©gulièrement en rĂ©cital ou en concert de musique de chambre avec des musiciens tels que Pierre-François Truys, Kanae Endo, Nil Kocamangil, Vincent Lucas, Hans Roelofsen et de nombreux chanteurs parmi lesquels Soanny Fay, Vincent Delhoume, CĂ©line Mellon, Wioletta Hebrowska... 
Elle joue les parties de piano et de clavecin au sein de l'orchestre de l'Opéra de Stuttgart.

 

Virginie Déjos est pianiste chef de chant au Staatsoper de Stuttgart. Elle a également travaillé à l'Opéra de Lübeck, avec le Choeur de Radio France ou au Théâtre des Champs Élysées sous la direction de chefs tels que Cornelius Meister, Sofi Janin, Alexandre Myrat, Marc Trautmann, Denis Rouger, Ryusuke Numaijiri, Claude Raymond, Titus Engel... et les metteurs en scène Sandra Leupold, Peter Konwitschny, Olivier Dhénin, Jochen Biganzoli, Christiane Pohle...
Virginie DĂ©jos dĂ©bute la musique au conservatoire de Bordeaux oĂą elle obtient dès l'âge de quartorze ans une une mĂ©daille d'or en piano et en musique de chambre ainsi que le DEM mention très bien. Deux ans plus tard, deux mĂ©dailles d'honneur de la ville de Bordeaux lui sont dĂ©cernĂ©es mention très bien Ă  l'unanimitĂ© avec les fĂ©licitations du jury en piano et en musique de chambre Ă  l'issue du cycle de perfectionnement. 
Elle étudie ensuite le piano au Conservatoire Royal de Bruxelles dans la classe de Evgeny Mogilevski (Master avec grande distinction, première nommée à l'épreuve du concerto) et la direction d'orchestre à l'École Normale de Musique Paris (diplôme dans la classe de Dominique Rouits). Elle soutient un doctorat en musicologie à Paris 4-Sorbonne sous la direction de Danielle Cohen-Levinas. Pendant son doctorat, elle suivra le séminaire des Archives Husserl à l'Ecole Normale Supérieure et sera chargée de cours à Paris 4- Sorbonne.
Elle reçoit lors de master-classes les conseils d'Elisabeth Leonskaja, Muza Rubackyte, Jean-Claude Pennetier et Michel Beroff pour le piano, Claire Gibault pour la direction d'orchestre et Janine Reiss pour la direction de chant. 
Elle est lauréate de plusieurs concours de piano dont le concours international Alexandre Scriabine, le concours d'Île-de-France de Maisons-Laffitte et le concours international de Lied et mélodie de Gordes en duo avec la soprano Déborah Attal. Elle est boursière 2016 du Cercle Wagner de Paris.
Elle se tourne vers la direction de chant en rencontrant la grande mezzo-soprano française Nadine Denize et en accompagnant ses master-classes de chant Ă  la Schola Cantorum de Paris et dans plusieurs festivals en France et en Belgique. 
Virginie DĂ©jos a dirigĂ© plusieurs concerts symphoniques et avec choeur Ă  Paris (Choeur Harmonia et Orchestre Lyrique de Paris, crĂ©ation du Requiem de RĂ©mi Guillard Ă  l'Eglise de la Madeleine...) et les opĂ©ras de Benjamin Britten (The little Sweep), de Kurt Weil (Der Jasager) mis en scène par Olivier DhĂ©nin au Théâtre de Rochefort et das Rheingold de Wagner (AcadĂ©mie lyrique de VendĂ´me, mise en scène Pierre Thirion-Vallet). 
Elle se produit rĂ©gulièrement en rĂ©cital ou en concert de musique de chambre avec des musiciens tels que Pierre-François Truys, Kanae Endo, Nil Kocamangil, Vincent Lucas, Hans Roelofsen et de nombreux chanteurs parmi lesquels Soanny Fay, Vincent Delhoume, CĂ©line Mellon, Wioletta Hebrowska... 
Elle joue les parties de piano et de clavecin au sein de l'orchestre de l'Opéra de Stuttgart.

 

Virginie Déjos est pianiste chef de chant au Staatsoper de Stuttgart. Elle a également travaillé à l'Opéra de Lübeck, avec le Choeur de Radio France ou au Théâtre des Champs Élysées sous la direction de chefs tels que Cornelius Meister, Sofi Janin, Alexandre Myrat, Marc Trautmann, Denis Rouger, Ryusuke Numaijiri, Claude Raymond, Titus Engel... et les metteurs en scène Sandra Leupold, Peter Konwitschny, Olivier Dhénin, Jochen Biganzoli, Christiane Pohle...
Virginie DĂ©jos dĂ©bute la musique au conservatoire de Bordeaux oĂą elle obtient dès l'âge de quartorze ans une une mĂ©daille d'or en piano et en musique de chambre ainsi que le DEM mention très bien. Deux ans plus tard, deux mĂ©dailles d'honneur de la ville de Bordeaux lui sont dĂ©cernĂ©es mention très bien Ă  l'unanimitĂ© avec les fĂ©licitations du jury en piano et en musique de chambre Ă  l'issue du cycle de perfectionnement. 
Elle étudie ensuite le piano au Conservatoire Royal de Bruxelles dans la classe de Evgeny Mogilevski (Master avec grande distinction, première nommée à l'épreuve du concerto) et la direction d'orchestre à l'École Normale de Musique Paris (diplôme dans la classe de Dominique Rouits). Elle soutient un doctorat en musicologie à Paris 4-Sorbonne sous la direction de Danielle Cohen-Levinas. Pendant son doctorat, elle suivra le séminaire des Archives Husserl à l'Ecole Normale Supérieure et sera chargée de cours à Paris 4- Sorbonne.
Elle reçoit lors de master-classes les conseils d'Elisabeth Leonskaja, Muza Rubackyte, Jean-Claude Pennetier et Michel Beroff pour le piano, Claire Gibault pour la direction d'orchestre et Janine Reiss pour la direction de chant. 
Elle est lauréate de plusieurs concours de piano dont le concours international Alexandre Scriabine, le concours d'Île-de-France de Maisons-Laffitte et le concours international de Lied et mélodie de Gordes en duo avec la soprano Déborah Attal. Elle est boursière 2016 du Cercle Wagner de Paris.
Elle se tourne vers la direction de chant en rencontrant la grande mezzo-soprano française Nadine Denize et en accompagnant ses master-classes de chant Ă  la Schola Cantorum de Paris et dans plusieurs festivals en France et en Belgique. 
Virginie DĂ©jos a dirigĂ© plusieurs concerts symphoniques et avec choeur Ă  Paris (Choeur Harmonia et Orchestre Lyrique de Paris, crĂ©ation du Requiem de RĂ©mi Guillard Ă  l'Eglise de la Madeleine...) et les opĂ©ras de Benjamin Britten (The little Sweep), de Kurt Weil (Der Jasager) mis en scène par Olivier DhĂ©nin au Théâtre de Rochefort et das Rheingold de Wagner (AcadĂ©mie lyrique de VendĂ´me, mise en scène Pierre Thirion-Vallet). 
Elle se produit rĂ©gulièrement en rĂ©cital ou en concert de musique de chambre avec des musiciens tels que Pierre-François Truys, Kanae Endo, Nil Kocamangil, Vincent Lucas, Hans Roelofsen et de nombreux chanteurs parmi lesquels Soanny Fay, Vincent Delhoume, CĂ©line Mellon, Wioletta Hebrowska... 
Elle joue les parties de piano et de clavecin au sein de l'orchestre de l'Opéra de Stuttgart.

 

 

 

Virginie Déjos est pianiste chef de chant au Staatsoper de Stuttgart. Elle a également travaillé à l'Opéra de Lübeck, avec le Choeur de Radio France ou au Théâtre des Champs Élysées sous la direction de chefs tels que Cornelius Meister, Sofi Janin, Alexandre Myrat, Marc Trautmann, Denis Rouger, Ryusuke Numaijiri, Claude Raymond, Titus Engel... et les metteurs en scène Sandra Leupold, Peter Konwitschny, Olivier Dhénin, Jochen Biganzoli, Christiane Pohle...
Virginie DĂ©jos dĂ©bute la musique au conservatoire de Bordeaux oĂą elle obtient dès l'âge de quartorze ans une une mĂ©daille d'or en piano et en musique de chambre ainsi que le DEM mention très bien. Deux ans plus tard, deux mĂ©dailles d'honneur de la ville de Bordeaux lui sont dĂ©cernĂ©es mention très bien Ă  l'unanimitĂ© avec les fĂ©licitations du jury en piano et en musique de chambre Ă  l'issue du cycle de perfectionnement. 
Elle étudie ensuite le piano au Conservatoire Royal de Bruxelles dans la classe de Evgeny Mogilevski (Master avec grande distinction, première nommée à l'épreuve du concerto) et la direction d'orchestre à l'École Normale de Musique Paris (diplôme dans la classe de Dominique Rouits). Elle soutient un doctorat en musicologie à Paris 4-Sorbonne sous la direction de Danielle Cohen-Levinas. Pendant son doctorat, elle suivra le séminaire des Archives Husserl à l'Ecole Normale Supérieure et sera chargée de cours à Paris 4- Sorbonne.
Elle reçoit lors de master-classes les conseils d'Elisabeth Leonskaja, Muza Rubackyte, Jean-Claude Pennetier et Michel Beroff pour le piano, Claire Gibault pour la direction d'orchestre et Janine Reiss pour la direction de chant. 
Elle est lauréate de plusieurs concours de piano dont le concours international Alexandre Scriabine, le concours d'Île-de-France de Maisons-Laffitte et le concours international de Lied et mélodie de Gordes en duo avec la soprano Déborah Attal. Elle est boursière 2016 du Cercle Wagner de Paris.
Elle se tourne vers la direction de chant en rencontrant la grande mezzo-soprano française Nadine Denize et en accompagnant ses master-classes de chant Ă  la Schola Cantorum de Paris et dans plusieurs festivals en France et en Belgique. 
Virginie DĂ©jos a dirigĂ© plusieurs concerts symphoniques et avec choeur Ă  Paris (Choeur Harmonia et Orchestre Lyrique de Paris, crĂ©ation du Requiem de RĂ©mi Guillard Ă  l'Eglise de la Madeleine...) et les opĂ©ras de Benjamin Britten (The little Sweep), de Kurt Weil (Der Jasager) mis en scène par Olivier DhĂ©nin au Théâtre de Rochefort et das Rheingold de Wagner (AcadĂ©mie lyrique de VendĂ´me, mise en scène Pierre Thirion-Vallet). 
Elle se produit rĂ©gulièrement en rĂ©cital ou en concert de musique de chambre avec des musiciens tels que Pierre-François Truys, Kanae Endo, Nil Kocamangil, Vincent Lucas, Hans Roelofsen et de nombreux chanteurs parmi lesquels Soanny Fay, Vincent Delhoume, CĂ©line Mellon, Wioletta Hebrowska... 
Elle joue les parties de piano et de clavecin au sein de l'orchestre de l'Opéra de Stuttgart.

 

Virginie Déjos est pianiste chef de chant au Staatsoper de Stuttgart. Elle a également travaillé à l'Opéra de Lübeck, avec le Choeur de Radio France ou au Théâtre des Champs Élysées sous la direction de chefs tels que Cornelius Meister, Sofi Janin, Alexandre Myrat, Marc Trautmann, Denis Rouger, Ryusuke Numaijiri, Claude Raymond, Titus Engel... et les metteurs en scène Sandra Leupold, Peter Konwitschny, Olivier Dhénin, Jochen Biganzoli, Christiane Pohle...
Virginie DĂ©jos dĂ©bute la musique au conservatoire de Bordeaux oĂą elle obtient dès l'âge de quartorze ans une une mĂ©daille d'or en piano et en musique de chambre ainsi que le DEM mention très bien. Deux ans plus tard, deux mĂ©dailles d'honneur de la ville de Bordeaux lui sont dĂ©cernĂ©es mention très bien Ă  l'unanimitĂ© avec les fĂ©licitations du jury en piano et en musique de chambre Ă  l'issue du cycle de perfectionnement. 
Elle étudie ensuite le piano au Conservatoire Royal de Bruxelles dans la classe de Evgeny Mogilevski (Master avec grande distinction, première nommée à l'épreuve du concerto) et la direction d'orchestre à l'École Normale de Musique Paris (diplôme dans la classe de Dominique Rouits). Elle soutient un doctorat en musicologie à Paris 4-Sorbonne sous la direction de Danielle Cohen-Levinas. Pendant son doctorat, elle suivra le séminaire des Archives Husserl à l'Ecole Normale Supérieure et sera chargée de cours à Paris 4- Sorbonne.
Elle reçoit lors de master-classes les conseils d'Elisabeth Leonskaja, Muza Rubackyte, Jean-Claude Pennetier et Michel Beroff pour le piano, Claire Gibault pour la direction d'orchestre et Janine Reiss pour la direction de chant. 
Elle est lauréate de plusieurs concours de piano dont le concours international Alexandre Scriabine, le concours d'Île-de-France de Maisons-Laffitte et le concours international de Lied et mélodie de Gordes en duo avec la soprano Déborah Attal. Elle est boursière 2016 du Cercle Wagner de Paris.
Elle se tourne vers la direction de chant en rencontrant la grande mezzo-soprano française Nadine Denize et en accompagnant ses master-classes de chant Ă  la Schola Cantorum de Paris et dans plusieurs festivals en France et en Belgique. 
Virginie DĂ©jos a dirigĂ© plusieurs concerts symphoniques et avec choeur Ă  Paris (Choeur Harmonia et Orchestre Lyrique de Paris, crĂ©ation du Requiem de RĂ©mi Guillard Ă  l'Eglise de la Madeleine...) et les opĂ©ras de Benjamin Britten (The little Sweep), de Kurt Weil (Der Jasager) mis en scène par Olivier DhĂ©nin au Théâtre de Rochefort et das Rheingold de Wagner (AcadĂ©mie lyrique de VendĂ´me, mise en scène Pierre Thirion-Vallet). 
Elle se produit rĂ©gulièrement en rĂ©cital ou en concert de musique de chambre avec des musiciens tels que Pierre-François Truys, Kanae Endo, Nil Kocamangil, Vincent Lucas, Hans Roelofsen et de nombreux chanteurs parmi lesquels Soanny Fay, Vincent Delhoume, CĂ©line Mellon, Wioletta Hebrowska... 
Elle joue les parties de piano et de clavecin au sein de l'orchestre de l'Opéra de Stuttgart.

 

Virginie Déjos est pianiste chef de chant au Staatsoper de Stuttgart. Elle a également travaillé à l'Opéra de Lübeck, avec le Choeur de Radio France ou au Théâtre des Champs Élysées sous la direction de chefs tels que Cornelius Meister, Sofi Janin, Alexandre Myrat, Marc Trautmann, Denis Rouger, Ryusuke Numaijiri, Claude Raymond, Titus Engel... et les metteurs en scène Sandra Leupold, Peter Konwitschny, Olivier Dhénin, Jochen Biganzoli, Christiane Pohle...
Virginie DĂ©jos dĂ©bute la musique au conservatoire de Bordeaux oĂą elle obtient dès l'âge de quartorze ans une une mĂ©daille d'or en piano et en musique de chambre ainsi que le DEM mention très bien. Deux ans plus tard, deux mĂ©dailles d'honneur de la ville de Bordeaux lui sont dĂ©cernĂ©es mention très bien Ă  l'unanimitĂ© avec les fĂ©licitations du jury en piano et en musique de chambre Ă  l'issue du cycle de perfectionnement. 
Elle étudie ensuite le piano au Conservatoire Royal de Bruxelles dans la classe de Evgeny Mogilevski (Master avec grande distinction, première nommée à l'épreuve du concerto) et la direction d'orchestre à l'École Normale de Musique Paris (diplôme dans la classe de Dominique Rouits). Elle soutient un doctorat en musicologie à Paris 4-Sorbonne sous la direction de Danielle Cohen-Levinas. Pendant son doctorat, elle suivra le séminaire des Archives Husserl à l'Ecole Normale Supérieure et sera chargée de cours à Paris 4- Sorbonne.
Elle reçoit lors de master-classes les conseils d'Elisabeth Leonskaja, Muza Rubackyte, Jean-Claude Pennetier et Michel Beroff pour le piano, Claire Gibault pour la direction d'orchestre et Janine Reiss pour la direction de chant. 
Elle est lauréate de plusieurs concours de piano dont le concours international Alexandre Scriabine, le concours d'Île-de-France de Maisons-Laffitte et le concours international de Lied et mélodie de Gordes en duo avec la soprano Déborah Attal. Elle est boursière 2016 du Cercle Wagner de Paris.
Elle se tourne vers la direction de chant en rencontrant la grande mezzo-soprano française Nadine Denize et en accompagnant ses master-classes de chant Ă  la Schola Cantorum de Paris et dans plusieurs festivals en France et en Belgique. 
Virginie DĂ©jos a dirigĂ© plusieurs concerts symphoniques et avec choeur Ă  Paris (Choeur Harmonia et Orchestre Lyrique de Paris, crĂ©ation du Requiem de RĂ©mi Guillard Ă  l'Eglise de la Madeleine...) et les opĂ©ras de Benjamin Britten (The little Sweep), de Kurt Weil (Der Jasager) mis en scène par Olivier DhĂ©nin au Théâtre de Rochefort et das Rheingold de Wagner (AcadĂ©mie lyrique de VendĂ´me, mise en scène Pierre Thirion-Vallet). 
Elle se produit rĂ©gulièrement en rĂ©cital ou en concert de musique de chambre avec des musiciens tels que Pierre-François Truys, Kanae Endo, Nil Kocamangil, Vincent Lucas, Hans Roelofsen et de nombreux chanteurs parmi lesquels Soanny Fay, Vincent Delhoume, CĂ©line Mellon, Wioletta Hebrowska... 
Elle joue les parties de piano et de clavecin au sein de l'orchestre de l'Opéra de Stuttgart.

 

Virginie Déjos est pianiste chef de chant au Staatsoper de Stuttgart. Elle a également travaillé à l'Opéra de Lübeck, avec le Choeur de Radio France ou au Théâtre des Champs Élysées sous la direction de chefs tels que Cornelius Meister, Sofi Janin, Alexandre Myrat, Marc Trautmann, Denis Rouger, Ryusuke Numaijiri, Claude Raymond, Titus Engel... et les metteurs en scène Sandra Leupold, Peter Konwitschny, Olivier Dhénin, Jochen Biganzoli, Christiane Pohle...
Virginie DĂ©jos dĂ©bute la musique au conservatoire de Bordeaux oĂą elle obtient dès l'âge de quartorze ans une une mĂ©daille d'or en piano et en musique de chambre ainsi que le DEM mention très bien. Deux ans plus tard, deux mĂ©dailles d'honneur de la ville de Bordeaux lui sont dĂ©cernĂ©es mention très bien Ă  l'unanimitĂ© avec les fĂ©licitations du jury en piano et en musique de chambre Ă  l'issue du cycle de perfectionnement. 
Elle étudie ensuite le piano au Conservatoire Royal de Bruxelles dans la classe de Evgeny Mogilevski (Master avec grande distinction, première nommée à l'épreuve du concerto) et la direction d'orchestre à l'École Normale de Musique Paris (diplôme dans la classe de Dominique Rouits). Elle soutient un doctorat en musicologie à Paris 4-Sorbonne sous la direction de Danielle Cohen-Levinas. Pendant son doctorat, elle suivra le séminaire des Archives Husserl à l'Ecole Normale Supérieure et sera chargée de cours à Paris 4- Sorbonne.
Elle reçoit lors de master-classes les conseils d'Elisabeth Leonskaja, Muza Rubackyte, Jean-Claude Pennetier et Michel Beroff pour le piano, Claire Gibault pour la direction d'orchestre et Janine Reiss pour la direction de chant. 
Elle est lauréate de plusieurs concours de piano dont le concours international Alexandre Scriabine, le concours d'Île-de-France de Maisons-Laffitte et le concours international de Lied et mélodie de Gordes en duo avec la soprano Déborah Attal. Elle est boursière 2016 du Cercle Wagner de Paris.
Elle se tourne vers la direction de chant en rencontrant la grande mezzo-soprano française Nadine Denize et en accompagnant ses master-classes de chant Ă  la Schola Cantorum de Paris et dans plusieurs festivals en France et en Belgique. 
Virginie DĂ©jos a dirigĂ© plusieurs concerts symphoniques et avec choeur Ă  Paris (Choeur Harmonia et Orchestre Lyrique de Paris, crĂ©ation du Requiem de RĂ©mi Guillard Ă  l'Eglise de la Madeleine...) et les opĂ©ras de Benjamin Britten (The little Sweep), de Kurt Weil (Der Jasager) mis en scène par Olivier DhĂ©nin au Théâtre de Rochefort et das Rheingold de Wagner (AcadĂ©mie lyrique de VendĂ´me, mise en scène Pierre Thirion-Vallet). 
Elle se produit rĂ©gulièrement en rĂ©cital ou en concert de musique de chambre avec des musiciens tels que Pierre-François Truys, Kanae Endo, Nil Kocamangil, Vincent Lucas, Hans Roelofsen et de nombreux chanteurs parmi lesquels Soanny Fay, Vincent Delhoume, CĂ©line Mellon, Wioletta Hebrowska... 
Elle joue les parties de piano et de clavecin au sein de l'orchestre de l'Opéra de Stuttgart.

 

 

 

 

 

 

 

 

Virginie Déjos est pianiste chef de chant au Staatsoper de Stuttgart. Elle a également travaillé à l'Opéra de Lübeck, avec le Choeur de Radio France ou au Théâtre des Champs Élysées sous la direction de chefs tels que Cornelius Meister, Sofi Janin, Alexandre Myrat, Marc Trautmann, Denis Rouger, Ryusuke Numaijiri, Claude Raymond, Titus Engel... et les metteurs en scène Sandra Leupold, Peter Konwitschny, Olivier Dhénin, Jochen Biganzoli, Christiane Pohle...
Virginie DĂ©jos dĂ©bute la musique au conservatoire de Bordeaux oĂą elle obtient dès l'âge de quartorze ans une une mĂ©daille d'or en piano et en musique de chambre ainsi que le DEM mention très bien. Deux ans plus tard, deux mĂ©dailles d'honneur de la ville de Bordeaux lui sont dĂ©cernĂ©es mention très bien Ă  l'unanimitĂ© avec les fĂ©licitations du jury en piano et en musique de chambre Ă  l'issue du cycle de perfectionnement. 
Elle étudie ensuite le piano au Conservatoire Royal de Bruxelles dans la classe de Evgeny Mogilevski (Master avec grande distinction, première nommée à l'épreuve du concerto) et la direction d'orchestre à l'École Normale de Musique Paris (diplôme dans la classe de Dominique Rouits). Elle soutient un doctorat en musicologie à Paris 4-Sorbonne sous la direction de Danielle Cohen-Levinas. Pendant son doctorat, elle suivra le séminaire des Archives Husserl à l'Ecole Normale Supérieure et sera chargée de cours à Paris 4- Sorbonne.
Elle reçoit lors de master-classes les conseils d'Elisabeth Leonskaja, Muza Rubackyte, Jean-Claude Pennetier et Michel Beroff pour le piano, Claire Gibault pour la direction d'orchestre et Janine Reiss pour la direction de chant. 
Elle est lauréate de plusieurs concours de piano dont le concours international Alexandre Scriabine, le concours d'Île-de-France de Maisons-Laffitte et le concours international de Lied et mélodie de Gordes en duo avec la soprano Déborah Attal. Elle est boursière 2016 du Cercle Wagner de Paris.
Elle se tourne vers la direction de chant en rencontrant la grande mezzo-soprano française Nadine Denize et en accompagnant ses master-classes de chant Ă  la Schola Cantorum de Paris et dans plusieurs festivals en France et en Belgique. 
Virginie DĂ©jos a dirigĂ© plusieurs concerts symphoniques et avec choeur Ă  Paris (Choeur Harmonia et Orchestre Lyrique de Paris, crĂ©ation du Requiem de RĂ©mi Guillard Ă  l'Eglise de la Madeleine...) et les opĂ©ras de Benjamin Britten (The little Sweep), de Kurt Weil (Der Jasager) mis en scène par Olivier DhĂ©nin au Théâtre de Rochefort et das Rheingold de Wagner (AcadĂ©mie lyrique de VendĂ´me, mise en scène Pierre Thirion-Vallet). 
Elle se produit rĂ©gulièrement en rĂ©cital ou en concert de musique de chambre avec des musiciens tels que Pierre-François Truys, Kanae Endo, Nil Kocamangil, Vincent Lucas, Hans Roelofsen et de nombreux chanteurs parmi lesquels Soanny Fay, Vincent Delhoume, CĂ©line Mellon, Wioletta Hebrowska... 
Elle joue les parties de piano et de clavecin au sein de l'orchestre de l'Opéra de Stuttgart.

 

Virginie Déjos est pianiste chef de chant au Staatsoper de Stuttgart. Elle a également travaillé à l'Opéra de Lübeck, avec le Choeur de Radio France ou au Théâtre des Champs Élysées sous la direction de chefs tels que Cornelius Meister, Sofi Janin, Alexandre Myrat, Marc Trautmann, Denis Rouger, Ryusuke Numaijiri, Claude Raymond, Titus Engel... et les metteurs en scène Sandra Leupold, Peter Konwitschny, Olivier Dhénin, Jochen Biganzoli, Christiane Pohle...
Virginie DĂ©jos dĂ©bute la musique au conservatoire de Bordeaux oĂą elle obtient dès l'âge de quartorze ans une une mĂ©daille d'or en piano et en musique de chambre ainsi que le DEM mention très bien. Deux ans plus tard, deux mĂ©dailles d'honneur de la ville de Bordeaux lui sont dĂ©cernĂ©es mention très bien Ă  l'unanimitĂ© avec les fĂ©licitations du jury en piano et en musique de chambre Ă  l'issue du cycle de perfectionnement. 
Elle étudie ensuite le piano au Conservatoire Royal de Bruxelles dans la classe de Evgeny Mogilevski (Master avec grande distinction, première nommée à l'épreuve du concerto) et la direction d'orchestre à l'École Normale de Musique Paris (diplôme dans la classe de Dominique Rouits). Elle soutient un doctorat en musicologie à Paris 4-Sorbonne sous la direction de Danielle Cohen-Levinas. Pendant son doctorat, elle suivra le séminaire des Archives Husserl à l'Ecole Normale Supérieure et sera chargée de cours à Paris 4- Sorbonne.
Elle reçoit lors de master-classes les conseils d'Elisabeth Leonskaja, Muza Rubackyte, Jean-Claude Pennetier et Michel Beroff pour le piano, Claire Gibault pour la direction d'orchestre et Janine Reiss pour la direction de chant. 
Elle est lauréate de plusieurs concours de piano dont le concours international Alexandre Scriabine, le concours d'Île-de-France de Maisons-Laffitte et le concours international de Lied et mélodie de Gordes en duo avec la soprano Déborah Attal. Elle est boursière 2016 du Cercle Wagner de Paris.
Elle se tourne vers la direction de chant en rencontrant la grande mezzo-soprano française Nadine Denize et en accompagnant ses master-classes de chant Ă  la Schola Cantorum de Paris et dans plusieurs festivals en France et en Belgique. 
Virginie DĂ©jos a dirigĂ© plusieurs concerts symphoniques et avec choeur Ă  Paris (Choeur Harmonia et Orchestre Lyrique de Paris, crĂ©ation du Requiem de RĂ©mi Guillard Ă  l'Eglise de la Madeleine...) et les opĂ©ras de Benjamin Britten (The little Sweep), de Kurt Weil (Der Jasager) mis en scène par Olivier DhĂ©nin au Théâtre de Rochefort et das Rheingold de Wagner (AcadĂ©mie lyrique de VendĂ´me, mise en scène Pierre Thirion-Vallet). 
Elle se produit rĂ©gulièrement en rĂ©cital ou en concert de musique de chambre avec des musiciens tels que Pierre-François Truys, Kanae Endo, Nil Kocamangil, Vincent Lucas, Hans Roelofsen et de nombreux chanteurs parmi lesquels Soanny Fay, Vincent Delhoume, CĂ©line Mellon, Wioletta Hebrowska... 
Elle joue les parties de piano et de clavecin au sein de l'orchestre de l'Opéra de Stuttgart.

 

Virginie Déjos est pianiste chef de chant au Staatsoper de Stuttgart. Elle a également travaillé à l'Opéra de Lübeck, avec le Choeur de Radio France ou au Théâtre des Champs Élysées sous la direction de chefs tels que Cornelius Meister, Sofi Janin, Alexandre Myrat, Marc Trautmann, Denis Rouger, Ryusuke Numaijiri, Claude Raymond, Titus Engel... et les metteurs en scène Sandra Leupold, Peter Konwitschny, Olivier Dhénin, Jochen Biganzoli, Christiane Pohle...
Virginie DĂ©jos dĂ©bute la musique au conservatoire de Bordeaux oĂą elle obtient dès l'âge de quartorze ans une une mĂ©daille d'or en piano et en musique de chambre ainsi que le DEM mention très bien. Deux ans plus tard, deux mĂ©dailles d'honneur de la ville de Bordeaux lui sont dĂ©cernĂ©es mention très bien Ă  l'unanimitĂ© avec les fĂ©licitations du jury en piano et en musique de chambre Ă  l'issue du cycle de perfectionnement. 
Elle étudie ensuite le piano au Conservatoire Royal de Bruxelles dans la classe de Evgeny Mogilevski (Master avec grande distinction, première nommée à l'épreuve du concerto) et la direction d'orchestre à l'École Normale de Musique Paris (diplôme dans la classe de Dominique Rouits). Elle soutient un doctorat en musicologie à Paris 4-Sorbonne sous la direction de Danielle Cohen-Levinas. Pendant son doctorat, elle suivra le séminaire des Archives Husserl à l'Ecole Normale Supérieure et sera chargée de cours à Paris 4- Sorbonne.
Elle reçoit lors de master-classes les conseils d'Elisabeth Leonskaja, Muza Rubackyte, Jean-Claude Pennetier et Michel Beroff pour le piano, Claire Gibault pour la direction d'orchestre et Janine Reiss pour la direction de chant. 
Elle est lauréate de plusieurs concours de piano dont le concours international Alexandre Scriabine, le concours d'Île-de-France de Maisons-Laffitte et le concours international de Lied et mélodie de Gordes en duo avec la soprano Déborah Attal. Elle est boursière 2016 du Cercle Wagner de Paris.
Elle se tourne vers la direction de chant en rencontrant la grande mezzo-soprano française Nadine Denize et en accompagnant ses master-classes de chant Ă  la Schola Cantorum de Paris et dans plusieurs festivals en France et en Belgique. 
Virginie DĂ©jos a dirigĂ© plusieurs concerts symphoniques et avec choeur Ă  Paris (Choeur Harmonia et Orchestre Lyrique de Paris, crĂ©ation du Requiem de RĂ©mi Guillard Ă  l'Eglise de la Madeleine...) et les opĂ©ras de Benjamin Britten (The little Sweep), de Kurt Weil (Der Jasager) mis en scène par Olivier DhĂ©nin au Théâtre de Rochefort et das Rheingold de Wagner (AcadĂ©mie lyrique de VendĂ´me, mise en scène Pierre Thirion-Vallet). 
Elle se produit rĂ©gulièrement en rĂ©cital ou en concert de musique de chambre avec des musiciens tels que Pierre-François Truys, Kanae Endo, Nil Kocamangil, Vincent Lucas, Hans Roelofsen et de nombreux chanteurs parmi lesquels Soanny Fay, Vincent Delhoume, CĂ©line Mellon, Wioletta Hebrowska... 
Elle joue les parties de piano et de clavecin au sein de l'orchestre de l'Opéra de Stuttgart.

 

Virginie Déjos est pianiste chef de chant au Staatsoper de Stuttgart. Elle a également travaillé à l'Opéra de Lübeck, avec le Choeur de Radio France ou au Théâtre des Champs Élysées sous la direction de chefs tels que Cornelius Meister, Sofi Janin, Alexandre Myrat, Marc Trautmann, Denis Rouger, Ryusuke Numaijiri, Claude Raymond, Titus Engel... et les metteurs en scène Sandra Leupold, Peter Konwitschny, Olivier Dhénin, Jochen Biganzoli, Christiane Pohle...
Virginie DĂ©jos dĂ©bute la musique au conservatoire de Bordeaux oĂą elle obtient dès l'âge de quartorze ans une une mĂ©daille d'or en piano et en musique de chambre ainsi que le DEM mention très bien. Deux ans plus tard, deux mĂ©dailles d'honneur de la ville de Bordeaux lui sont dĂ©cernĂ©es mention très bien Ă  l'unanimitĂ© avec les fĂ©licitations du jury en piano et en musique de chambre Ă  l'issue du cycle de perfectionnement. 
Elle étudie ensuite le piano au Conservatoire Royal de Bruxelles dans la classe de Evgeny Mogilevski (Master avec grande distinction, première nommée à l'épreuve du concerto) et la direction d'orchestre à l'École Normale de Musique Paris (diplôme dans la classe de Dominique Rouits). Elle soutient un doctorat en musicologie à Paris 4-Sorbonne sous la direction de Danielle Cohen-Levinas. Pendant son doctorat, elle suivra le séminaire des Archives Husserl à l'Ecole Normale Supérieure et sera chargée de cours à Paris 4- Sorbonne.
Elle reçoit lors de master-classes les conseils d'Elisabeth Leonskaja, Muza Rubackyte, Jean-Claude Pennetier et Michel Beroff pour le piano, Claire Gibault pour la direction d'orchestre et Janine Reiss pour la direction de chant. 
Elle est lauréate de plusieurs concours de piano dont le concours international Alexandre Scriabine, le concours d'Île-de-France de Maisons-Laffitte et le concours international de Lied et mélodie de Gordes en duo avec la soprano Déborah Attal. Elle est boursière 2016 du Cercle Wagner de Paris.
Elle se tourne vers la direction de chant en rencontrant la grande mezzo-soprano française Nadine Denize et en accompagnant ses master-classes de chant Ă  la Schola Cantorum de Paris et dans plusieurs festivals en France et en Belgique. 
Virginie DĂ©jos a dirigĂ© plusieurs concerts symphoniques et avec choeur Ă  Paris (Choeur Harmonia et Orchestre Lyrique de Paris, crĂ©ation du Requiem de RĂ©mi Guillard Ă  l'Eglise de la Madeleine...) et les opĂ©ras de Benjamin Britten (The little Sweep), de Kurt Weil (Der Jasager) mis en scène par Olivier DhĂ©nin au Théâtre de Rochefort et das Rheingold de Wagner (AcadĂ©mie lyrique de VendĂ´me, mise en scène Pierre Thirion-Vallet). 
Elle se produit rĂ©gulièrement en rĂ©cital ou en concert de musique de chambre avec des musiciens tels que Pierre-François Truys, Kanae Endo, Nil Kocamangil, Vincent Lucas, Hans Roelofsen et de nombreux chanteurs parmi lesquels Soanny Fay, Vincent Delhoume, CĂ©line Mellon, Wioletta Hebrowska... 
Elle joue les parties de piano et de clavecin au sein de l'orchestre de l'Opéra de Stuttgart.

 

Virginie Déjos est pianiste chef de chant au Staatsoper de Stuttgart. Elle a également travaillé à l'Opéra de Lübeck, avec le Choeur de Radio France ou au Théâtre des Champs Élysées sous la direction de chefs tels que Cornelius Meister, Sofi Janin, Alexandre Myrat, Marc Trautmann, Denis Rouger, Ryusuke Numaijiri, Claude Raymond, Titus Engel... et les metteurs en scène Sandra Leupold, Peter Konwitschny, Olivier Dhénin, Jochen Biganzoli, Christiane Pohle...
Virginie DĂ©jos dĂ©bute la musique au conservatoire de Bordeaux oĂą elle obtient dès l'âge de quartorze ans une une mĂ©daille d'or en piano et en musique de chambre ainsi que le DEM mention très bien. Deux ans plus tard, deux mĂ©dailles d'honneur de la ville de Bordeaux lui sont dĂ©cernĂ©es mention très bien Ă  l'unanimitĂ© avec les fĂ©licitations du jury en piano et en musique de chambre Ă  l'issue du cycle de perfectionnement. 
Elle étudie ensuite le piano au Conservatoire Royal de Bruxelles dans la classe de Evgeny Mogilevski (Master avec grande distinction, première nommée à l'épreuve du concerto) et la direction d'orchestre à l'École Normale de Musique Paris (diplôme dans la classe de Dominique Rouits). Elle soutient un doctorat en musicologie à Paris 4-Sorbonne sous la direction de Danielle Cohen-Levinas. Pendant son doctorat, elle suivra le séminaire des Archives Husserl à l'Ecole Normale Supérieure et sera chargée de cours à Paris 4- Sorbonne.
Elle reçoit lors de master-classes les conseils d'Elisabeth Leonskaja, Muza Rubackyte, Jean-Claude Pennetier et Michel Beroff pour le piano, Claire Gibault pour la direction d'orchestre et Janine Reiss pour la direction de chant. 
Elle est lauréate de plusieurs concours de piano dont le concours international Alexandre Scriabine, le concours d'Île-de-France de Maisons-Laffitte et le concours international de Lied et mélodie de Gordes en duo avec la soprano Déborah Attal. Elle est boursière 2016 du Cercle Wagner de Paris.
Elle se tourne vers la direction de chant en rencontrant la grande mezzo-soprano française Nadine Denize et en accompagnant ses master-classes de chant Ă  la Schola Cantorum de Paris et dans plusieurs festivals en France et en Belgique. 
Virginie DĂ©jos a dirigĂ© plusieurs concerts symphoniques et avec choeur Ă  Paris (Choeur Harmonia et Orchestre Lyrique de Paris, crĂ©ation du Requiem de RĂ©mi Guillard Ă  l'Eglise de la Madeleine...) et les opĂ©ras de Benjamin Britten (The little Sweep), de Kurt Weil (Der Jasager) mis en scène par Olivier DhĂ©nin au Théâtre de Rochefort et das Rheingold de Wagner (AcadĂ©mie lyrique de VendĂ´me, mise en scène Pierre Thirion-Vallet). 
Elle se produit rĂ©gulièrement en rĂ©cital ou en concert de musique de chambre avec des musiciens tels que Pierre-François Truys, Kanae Endo, Nil Kocamangil, Vincent Lucas, Hans Roelofsen et de nombreux chanteurs parmi lesquels Soanny Fay, Vincent Delhoume, CĂ©line Mellon, Wioletta Hebrowska... 
Elle joue les parties de piano et de clavecin au sein de l'orchestre de l'Opéra de Stuttgart.